lnb

Articles de La Voix du Nord

Défaite de justesse à Denain pour le BCO

                                        

        Basket-ball (Pro B): Denain arrache face à Orchies un derby de très haut niveau     

    

 

   

            

                    

Orchies a toujours autant de mal à l’extérieur et vient de concéder sa cinquième défaite de suite                                 en déplacement. Mais il a retrouvé dans ce derby face à Denain des motifs d’espoir. Pour Voltaire,                                 qui a su mettre un gros coup d’accélérateur dans le dernier quart, le top 3 se rapproche.

          

      
    

Gros duel entre Verbeke et Howard, à l’image de ce match où on ne s’est pas fait de cadeau. PHOTO DIDIER CRASNAULTVDNPQR
Gros duel entre Verbeke et Howard, à l’image de ce match où on ne s’est pas fait de cadeau. PHOTO DIDIER CRASNAULT

 

Euphorie, frustration, inquiétude, emballement, tension... et libération. Les supporters ont eu droit à à peu près toute la palette des sensations dans ce derby ultra-accroché et joué dans une salle pleine à ras bord. Si Orchies a confirmé qu’il avait décidément beaucoup de mal hors de ses bases, même si ça s’est joué à rien hier soir, Denain a montré qu’il avait pris du coffre. On l’a d’abord vu dans son registre traditionnel, bouclant un premier quart sur les chapeaux de roues (5/6 à trois points dont 3/3 pour Bing). « Il y a pas mal d’équipes qui auraient sombré devant cette réussite », remarqua Fabrice Courcier. Mais son BCO tint la cadence en ripostant à l’intérieur (21-20, 10’).

Si Orchies ouvrit moins ses ailes aux tirs denaisiens, il n’en profita pas plus pour autant. Denain lui rendant sa monnaie sous le cercle (36-35, 20’). Un échange d’amabilités défensives qui se durcit dans le troisième quart. Orchies compta 5 fautes d’équipe après 3 minutes et ne laissa Denain rentrer son premier panier qu’après 6’30 (46-50) ! « Ça marronnait pas mal dans la raquette », sourit Jérôme Cazenobe qui confirma que les Denaisiens pouvaient eux aussi muscler leur jeu. Ils stoppèrent la tentative d’échappée d’Orchies (46-53, 27’). En « chasse-patate », toujours cinq ou six longueurs derrière, Denain se heurta ensuite à un groupe qui avait «la mainmise sur le match. Dans l’ensemble, on a fait le match qu’on voulait », nota Pierric Poupet. Tout bon jusqu’à ce passage à vide 3’30 pendant lesquelles le BCO se fit transpercer et ramassa un 11-0 qui le fit basculer à – 5 (67-62). Ce n’était plus la même chanson. « On a un peu plus fait tourner et donc on a eu un peu plus de fraîcheur sur la fin », appréciait Jean-Christophe Prat, satsifait de voir son équipe tenir l’intensité d’un « vrai match du top 4 ». Elle est troisième ce soir.                

DENAIN – ORCHIES : 71-68 (21-20, 15-15, 14-20, 21-13).                

DENAIN : Cazenobe 9, Ivey 12, Hollins 4, Bing 9, Fofana 7 puis Ouattara 4, Boutsiele 4, Gillet 5, Howard 5, Kahudi 5.                

ORCHIES : Poupet 10, Newson 15, Daniels 8, Mels 8, Tanghe 10 puis Saounera 2, Verbeke, Taccoen 4.

11ème victoire du BCO

 

Basket (Pro B): Le BCO sans pitié pour le Saint-Quentin BB

 

 

La Voix du Nord

Sévère défaite de Saint-Quentin, incapable d’imposer un seul moment son jeu.

 

Nicolas Taccoen au rebond et les Orchésiens se sont imposés face à Saint-Quentin. Photo Johan Ben Azzouz
Nicolas Taccoen au rebond et les Orchésiens se sont imposés face à Saint-Quentin. Photo Johan Ben Azzouz

 

Les Orchésiens étant invaincus dans leur salle, chaque supporter se permettait de rêver à la revanche : il y a si longtemps que le BCO n’avait pas battu les Axonais !

Côté joueurs on avait fait promesse de sérieux et seul manquait J. Alexander toujours aux soins pour une béquille.

Chez les Saint-Quentinois, on retrouvait l’effectif prévu et à l’image de Lesieux à l’échauffement le sérieux semblait aussi de mise.

Chris Daniels ouvrit le score et bien vite le combat défensif s’installa. Chris Daniels, étincelant, relayé par Newson scorèrent (1-3, 5e). Gay et Correa tentèrent bien d’adoucir l’addition après recadrage de Giorguitti et avec Bah finirent par y arriver (14 -10, 8e) Orchies resta cependant devant (16 – 10, 10e).

Lesieux et Taccoen par l’intérieur surent trouver la faille dès la reprise du 2e quart-temps et toujours avec une défense serrée des locaux, que de pertes de balles !

Impossible de marquer pendant plusieurs minutes et puis Mels trouva deux fois la cible (25 – 15, 15e) Saint-Quentin se mit soudain à multiplier les fautes sans qu’Orchies n’en profitât largement (33 – 27, 20e).

Trois joueurs ont dominé la 1re mi-temps à savoir Daniels et Taccoen chez les Nordistes, Bah chez les visiteurs. Orchies s’est montré supérieur au rebond (23 /16) et aux évaluations (42/19) mais a perdu plus de balles (10/6) et montré une plus grande précision dans ses tirs (50 % de réussite contre 32 %). Égalité pour les fautes. Mels et Lesieux meilleurs marqueurs.

À la reprise Poupet plaça un missile suivi encore d’autres. Saint-Quentin prenait l’eau… Daniels et Mels sur un nuage…(58 – 37, 27e). Et toujours cette défense de fer étouffante, collante et efficace 62 – 42, 30e).

10 dernières minutes d’enfer pour le SQBB (70 – 49, 34e) qui pouvait arrêter le BCO en cette soirée et finalement (81 – 58, 40e) ?

BC ORCHIES – SAINT-QUENTIN : 81-58 (16 – 10) (17 – 17)(29 – 15) (19 -16).

4868 spectateurs.

BC ORCHIES : Cinq de départ : Poupet, Newson, Daniels, Mels, Tanghe. Poupet 7, Saounéra 1, André, Newson 17, Verbeke 4, Daniels 18, Mels 24, Petrovic, Taccoen 4, Tanghe 6. 31 tirs réussis sur 56 tentés dont 7/14 à 3 pts, 12/24 aux lancers francs, 21 fautes, 40 rebonds captés, 15 balles perdues et un total de 103 aux évaluations.

SAINT-QUENTIN BB : Cinq de départ : Gay, Smith, Racine, Correa, Bah. Smith 7, William 5, Siggers 11, Gay 7, Bah 5, Lesieux 16, Indau Chidjou, Corréa 4, Racine 3, Romain. 20 tirs réussis sur50 tentés (34 % de réussite) dont 5/24 à 3 points, 13/21 aux lancers francs, 21 fautes, 32 rebonds captés, 14 balles perdues et un total de 50 aux évaluations.

Alexis Tanghe : "ce sera plus difficile..."

 
         

        Basket-ball - Pro B : Orchies retrouve la compétition ce mardi soir     

    

PAR JACQUES OVART (CLP)

    
                                  

Premier match de l’année pour le BCO qui rencontre Aix-Maurienne, ce mardi soir à Aix-les-Bains. Ailier fort d’Orchies, Alexis Tanghe a participé aux matchs d’entraînement et évoque ses objectifs pour la suite du championnat.

                 
    
 Alexis Tanghe a un objectif pour ce premier match de l’année : améliorer ses tirs, particulièrement, à 3 points.  PHOTO JOHAN BEN AZZOUZVDNPQR
Alexis Tanghe a un objectif pour ce premier match de l’année : améliorer ses tirs, particulièrement, à 3 points.  PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ

Trêve annuelle, depuis le 27 décembre 2014, les joueurs du BCO n’ont plus joué en compétition officielle. Ils ont pourtant repris l’entraînement le 9 janvier.

Pour tenter de retrouver le rythme indispensable aux futures confrontations les actuels cinquièmes de Pro B ont participé à deux matchs d’entraînement à huis clos contre Gravelines et Bruxellles.

Le discret ailier fort Alexis Tanghe était naturellement des parties. Rencontre.

– Alexis, vous êtes Blésois d’origine ?                

– Effectivement, je suis né à Blois, il y a 25 ans. Après ma scolarité à Tours (pole espoirs) j’ai intégré l’INSEP et son lycée jusqu’au Bac. Ensuite, je suis parti à Dijon, deux ans, puis Roanne, 2 ans, en Pro A. En 2012, j’ai rejoint Bourg-en-Bresse, en Pro B, équipe qui a gagné les play-offs et qui est montée en Pro A en 2014.

Mais j’ai quitté Bourg car je voyais que j’allais avoir moins de temps de jeu et de responsabilités. Là-bas, je n’allais plus évoluer… Je suis donc resté sans club tout l’été 2014. Orchies, suite à son maintien en Pro B, m’a contacté : tout s’est fait rapidement. Ici, je ne connaissais personne mais l’accueil a été sympa et chaleureux.

– Comment vis-tu cette première partie de championnat ?                

– Je suis évidemment satisfait. Du moins, du côté collectif. Non, hélas, du côté personnel. Je n’arrive pas à fonctionner à plein régime et puis je n’ai pas de réussite dans mes tirs en particulier à 3 pts. Pourquoi ?

Pourtant, dans l’équipe, on me donne un rôle plus important qu’à Bourg. Je travaille pour que ça revienne… Au niveau ambiance, c’est formidable avec cette salle de 5 000 personnes presque remplie et des supporters qui nous suivent partout… C’est la première fois que je vois çà !

– De quoi sera faite la suite du championnat ?                

– Elle sera plus dure ! Beaucoup d’équipes ont fait un mauvais début de saison et veulent se rétablir. Elles auront de l’envie. Nous allons être attendus… Heureusement, nous savons ce que l’on peut faire si l’on garde nos performances défensives. Prenons les matchs les uns après les autres, comme dit F. Courcier, mais il est évident que ce serait parfait d’être maintenus dès la fin des matchs allers. Viendront alors d’autres ambitions.

– Aix et Saint-Quentin : deux équipes prenables ?                

– Pas de matchs faciles, en tout cas. Aix est en difficulté mais elle a changé de coach et a recruté. Un nouveau mental ? Ce sera compliqué mais ils auront la pression.

Quant à Saint-Quentin, ce sera une situation similaire bien que ce club ait de grosses ambitions avec un effectif monstrueux. À moi de participer à l’objectif du club et d’améliorer mes statistiques côté tirs !

Aix-Maurienne (17e, 20 % v.) – BC Orchies (5e, 66, 7 % v.), ce mardi à 20 h à Aix-Les-Bains.

 

Jared Newson prolonge au BCO !

       

         

        Basket (Pro B) : Jared Newson prolonge son intérim à Orchies jusqu’en juin     

    

 Le club d’Orchies a annoncé ce lundi la prolongation de l’athlétique américain. « Ses performances et sa polyvalence » ont convaincu les dirigeants et le staff. Jared Newson, 30 ans, jouera donc en bleu et blanc jusque juin. Entretien croisé avec Christophe Bernard, président du BCO, et Fabrice Coursier, entraîneur.

                 
    
Orchies, le 27 Décembre. Contre Angers (14e journée de Pro B) Jared Newson effectue une partie de rêve. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZVDNPQR
Orchies, le 27 Décembre. Contre Angers (14e journée de Pro B) Jared Newson effectue une partie de rêve. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ

Dans le train pour Boulazac, l’encadrement se réjouissait ce lundi de conserver J. Newson. Arrivé le 8 novembre pour une « pige médicale », il a fait mieux que palier les forfaits de joueurs blessés. Sa prolongation va-t-elle bouleverser la vie du groupe ou l’aider à viser plus haut ? Il devait jouer ce soir son dernier match avec le BCO. Ça n’est que partie remise…

Qu’est-ce qui vous a décidé à prolonger Jared Newson ?                

CB : « Ça s’est décidé depuis quelques jours. Les résultats aidants, on a décidé de le conserver pour conforter notre place au classement et essayer de jouer un rôle en seconde partie de championnat. »

Qu’apporte-t-il à l’équipe ?                

CB : « Il est polyvalent, peut suppléer un ailier ou un intérieur. »

FC : « C’est une possibilité supplémentaire de le compter dans le groupe. Il est complémentaire de l’effectif. Il a déjà évolué en France et on connaît l’homme. Sa qualité de joueur on l’a vue… Il est complet, et possède des qualités athlétiques ( 1,98 m, 98 kg ) que la plupart n’ont pas. »

Cette prolongation ne risque-t-elle pas de bouleverser l’équipe ?                

CB : « Le groupe vit bien, on a des joueurs intelligents. Pour le reste l’entraîneur fera ses choix. (Seuls trois joueurs étrangers peuvent être inscrits sur les douze que compte une feuille de match. Newson est le quatrième de l’effectif ).

FC : On a un effectif qui a de l’expérience. L’équipe se construit de manière collective, non pas en signant un individu après l’autre. D’ailleurs dans le même temps on est aussi heureux que Djordje Petrovic, qui était blessé, puisse reprendre ! »

Allez-vous changer d’ambitions ?                

CB : « Nous avons été tellement déçus l’an passé… On espère d’abord obtenir le maintien avant la fin de la phase aller (trois matchs avec celui de mardi soir à Boulazac). Le reste sera du bonus !

FC : « Jared Newson est avec nous jusque juin, après on verra… Mais on s’écarte aucun rêve, y compris de le garder. Bien sûr le rêve ultime c’est d’accéder à la Pro A… »

 

 

Publicité

Votre publicité ici !

  • 04 02 01 03

     

  • 05 07 08 06

     

  • idavo LOGO-KIA pubeco

     

bco orchies © 2017 • Mentions LégalesConnexion au manager
Créé & imaginé par l'Agence Web & Média Kiirana
En partenariat avec Wizospot.com, La régie publicitaire de l'agence Kiirana