lnb

Articles de L'Observateur du Douaisis

Orchies se déplace en Dordogne pour gagner

Samedi soir à Boulazac, le BCO devra aller chercher cette victoire à l'extérieur si précieuse et devenue indispensable dans la course au maintien. Lille a battu St-Vallier, Orchies défait par Denain. Le classement s'inverse et à la différence de points avec Lille, Orchies redevient relégable avec St-Vallier, derrière. Nantes et Rouen caracolent juste devant avec deux victoires d'avance. Défaits début octobre à la Pubéco Pévèle Arena 61 à 64, les Orchésiens menaient pourtant à la mi-temps mais le dernier quart leur sera fatal à force de courir après le score. Boulazac a un fort collectif avec de redoutables joueurs, l'ancien Lillois Siggers, ses deux concitoyens Oliver et Smith auxquels s'ajoutent quelques Français de valeur Houmounou et Ramseyer entre autres. Comme au BCO, face aux mauvais résultats de l'équipe qui évoluait pourtant en Pro A la saison dernière, l'emblématique entraîneur Sylvain Lautié a été remplacé par son adjoint, Nicolas Meistelmann pour essayer d'accrocher l'une des neuf places qualificatives aux play-offs. Torrell Martin (voir par la suite) ne fera donc pas ses débuts à Orchies mais en Dordogne. Il faudra aussi voir comment il va s'intégrer, assimiler les systèmes du jeu orchésien et alimenter le scoring. Les banlieusards périgourdins voudront certainement finir la saison par des victoires face à leur public.

DSC00772Mardi soir Hyères/Toulon et le souvenir d'une humiliation

A l'aller un match perdu 81 à 55. La suite d'une dérive de l'équipe amorcée quelques jours plus tôt dans l'Eure avec une grosse claque à Evreux (87-52). Début décembre au Palais des sports de Toulon, le BCO menait pourtant à la mi-temps (34-38). Petrovic, déchaîné, alimentait la marque avec Wright. Les Nordistes ont même eu jusqu'à 10 points d'avance (37-47, 24e). Mais en vain car les Varois reprennent l'avantage et Leonard nargue alors le BCO. Avec seulement 2 points, les hommes de Namyst reçoivent dans le dernier quart une vraie humiliation. Sérieux et concentration seront donc les armes des hommes de Legname pour faire tomber à nouveau les Nordistes et se donner de l'air au classement, dans l'optique d'une place aux play-offs qu'ils disputent à Denain et St-Quentin. Ils comptent dans leurs rangs le jeune et prometteur Julien assisté de l'ancien Boulonnais, le puissant barbu rouquin Cunningham, l'ailier martiniquais Léonard, le tout emmené par l'excellent meneur scoreur américain Pierce. Le HTV pensionnaire de l'élite depuis 1990 tente d'accrocher une éventuelle place en play-offs, cerise sur le gâteau pour bien des clubs de Pro B. Il s'agira aussi de voir comment les Orchésiens supporteront physiquement ce match 72 heures après celui de Boulazac car la déficience de la préparation de l'équipe avec ce cumul de matchs est évidente.

BC Orchies - Hyères/Toulon Var B - mardi 15 avril à 20h à la Pubéco Pévèle Arena - Arbitres : Jean-Michel Tartare et Thomas Kérisit

BC Orchies : 4-Siegwarth / 6-Doucouré / 7-Thalien / 8-Rowland (USA) / 9-Verbeke / 12-Stanley / 15-Taccoen / 18-Evtimov / 19-Gaillou / 21-Martin (USA) 22-Salyers (USA) - Entraîneur : Didier Dobbels

Hyères /Toulon : 4-Mensah / 5-Julien / 6-Cavallo / 7- Diarra (Mali) / 8-Pierce (USA) / 9-Chelle / 10-Piciotti / 11-Fernando / 12-Leonard / 13-Cunningham (USA) / 16 Johnson (USA) / 17-Niang - Entraîneur : Laurent Legname

Naufrage face à Denain

gaillou taccoenQuatrième rencontre et quatrième défaite face à Denain. Tout comme face à St-Quentin. Pourtant Salyers démarre pied au plancher (8-5, 3e). Denain laisse passer l'orage et revient rapidement à la marque (15-15, 7e), avant que Brown ne se mette en action, et crée un premier écart en faveur des visiteurs grâce aux rebonds offensifs (15-20, 8e). Les hommes de Dobbels récupèrent un peu l'écart au terme du premier quart temps (19-20, 10e). Le mano à mano continuait une bonne partie du deuxième quart temps, Poupet répondant régulièrement aux incursions de Taccoen (29-30, 14e). Alors plus présents au rebond, les Orchésiens parvenaient cependant à reprendre les commandes et à prendre un petit ascendant sur le match par Gaillou et Rowland (41-36, 20e). Au retour des vestiaires, Courcier, le technicien denaisien, decide « d'empêcher Rowland de distiller son basket, le stopper, l'empêcher de distribuer le jeu, de pénétrer, et l'isoler des autres ». Merveilleuse stratégie qu'Orchies allait payer au prix fort, un 11-0 (41-47, 24e). Les Orchésiens usés, fatigués, impuissants face à la défense adverse ne marquent que 5 points en dix minutes avec un seul tir réussi sur 15 tentés. L'absence de Petrovic se fait alors ressentir et arrange bien sûr Denain, privé aussi de Bigotte. Les derniers espoirs Orchésiens furent tués dans l'œuf dès le début du dernier quart, les temps morts de Dobbels ne changèrent rien. Le BCO coulait, incapable de réagir face à un collectif orchestré par Zeno ou Acker (59-85, 40e).

BC Orchies - Denain : 19-20 / 41-36 / 46-55 / 59-85

BCO : Siegwarth 0, Thalien, Doucouré 4, Rowland 10, Verbeke 5, Stanley 5, Taccoen 10, Evtimov 3, Gaillou 12, Salyers 10

 

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 10 avril

Torrell Martin joker médical de Djordje Petrovic

DSC00791DSC00792

 

 

Djordje Petrovic avec un métacarpe cassé à la main gauche est indisponible jusqu'à la fin de la saison. C'est finalement l'Américain Torrell Martin qui a été retenu par les dirigeants du BCO. Un joker médical très recherché en Pro A cette année qui a connu successivement Roanne, Antibes, Orléans et Pau/Orthez soit 24 matchs en remplacement de joueurs blessés pour une moyenne de 6,25 points en 20 minutes de jeu. Il a joué d'ailleurs le 29 mars face à Nanterre avec les Béarnais, il a marqué 15 pts pour 18 d'évaluation. Né en 1985 à Colombia en Caroline du Sud, il a le profil d'un swingman. Ce style de joueur d'1m96 qui dribble, mène, organise et attaque le cercle. Il assume l'offensive du début à la fin. Un type de joueur recherché par Dobbels, le technicien orchésien souhaitait plus un organisateur dans l'équipe qu'un remplaçant poste pour poste à Petrovic afin de mettre un peu plus en concurrence certains joueurs moins en verve en ce moment.

 

Parcours :

2003-2007 : Winthrop University (NCAA I)

2007-2008 : Slask Wroclaw (Pologne)

2008-2009 : Kepez Belediyespor (Turquie) puis Kavala (Grèce)

2009-2012 : Eisbären Bremerhaven (Allemagne)

2012-2013 : Nancy (Pro A) puis Orléans (Pro A)

2013-2014 : Orléans (Pro A), Antibes (Pro A), Roanne (Pro A) puis Pau/Orthez (Pro A)

 

Le match samedi à Boulazac mardi contre Hyères/Toulon, le compte-rendu de la défaite face à Denain, à lire jeudi dans votre hebdomadaire l'Observateur du Douaisis

 

 

BCO : nouveau derby face à Denain samedi soir

C'est LA bonne nouvelle. Après sa brillante victoire face à Boulogne, Orchies n'est plus relégable

 

 tifos

 

Quatrième rencontre donc pour le BCO face à Denain samedi soir. Les trois premiers matchs se sont soldées par trois défaites (67-89, 91-87, 75-69). Denain, dans sa quête d'une place aux play-offs va-t-il réussir comme St-Quentin la passe de 4 face à Orchies ? Après les victoires face aux deux leaders Châlons/ Reims et Boulogne, les hommes du président Ludovic Rohart vont beaucoup mieux. Le BCO n'est plus à ce jour relégable. Mais la blessure de Petrovic tombe très mal et malgré les recherches, les contacts des dirigeants orchésiens, il n'a hélas pas été possible de faire signer un nouveau joueur pour samedi avant hier soir. En effet le règlement de la Ligue Nationale de Basket exige que les joueurs soient qualifiés 72 h avant la rencontre c'est-à-dire mercredi 20h. Des joueurs sont bien sûr contactés mais leur venue en France prendra un certain temps, il faut aussi trouver un accord financier acceptable et le pigiste ne sera donc aligné au mieux que le 12 avril face à Boulazac. Espérons que cette absence de rotation ne soit pas fatale face aux Denaisiens qui se prépareront en conséquence très certainement.

 

 

Samedi 5 avril à 20h à la Pubéco Pévèle Aréna - Arbitres : Mickael Milliot et Grégory Blanc

BC Orchies : 4-Siegwarth / 6-Doucouré / 7-Thalien / 8-Rowland / 9-Verbeke / 12-Stanley / 15-Taccoen / 18-Evtimov / 19-Gaillou / 22-Salyers - Entraîneur : Didier Dobbels

AS Denain Voltaire : 4-Acker / 5-Poupet / 6-Brown / 7-Courcier / 8-Bigote / 10-Aka / 11-Zeno / 12-Fofona / 13-Correa / 14-Lopez / 15-Djimrabaye - Entraîneur : Fabrice Courcier.

 

Orchies fait tomber le leader Boulogne-sur-Mer


petrovic

Déjà défaits à l'aller, les Boulonnais s'attendaient à un match difficile à Orchies. D'emblée, Gaillou place le BCO devant, une avance que les locaux garderont durant tout le match et qui aboutira à ce superbe final. A l'image de son aide coach qui remplaçait l'entraîneur Castano suspendu, les Maritimes ne contestent pas la victoire locale « Orchies a livré un bon match, on ne mérite pas de gagner, on n'a pas été bon au rebond, on n'a pas su contrôler Rowland ». En effet, le meneur américain du BCO a encore livré une magnifique partie à la Pubéco Pévèle Aréna. Et il fallait voir l'apothéose : les 4900 spectateurs exulter de joie quand il réussit le tir de la victoire en fin de match. « Austen se sent de mieux en mieux » avoue Dobbels, « mais il garde encore trop le ballon, on doit avoir une meilleure circulation de balle ». Très exigeant, le coach orchésien sait que chaque match est un combat pour le maintien. Il peste sur les 3 ballons perdus par certains en fin de rencontre sur des remises en jeu, une fébrilité persistante car « on ne sait pas gagner de 10 points ». Admiratif du public, « qui nous a soutenus du début à la fin, l'équipe fait plaisir au public et le public fait plaisir à l'équipe », mais très réaliste « on est toujours dans les derniers, il faut aller en chercher d'autres à l'extérieur ». A part quelques égalités (41-41, 20e / 58-58, 29e / 79-79, 40e), jamais Orchies n'a subi l'emprise adverse, ayant même jusqu'à 12 points d'avance (76-64, 35e). L'excellent pivot américain du SOMB, Peacock, a été très bien maîtrisé, la défense mise en place pour le contrer a parfaitement joué son rôle. Le bémol de la soirée sera la perte de Petrovic avec un métacarpe cassé suite à un choc, il sera indisponible jusqu'à la fin de la saison et remplacé par un joueur étranger, joker médical. Encore un coup dur pour le BCO qui n'aura pas été épargné cette saison.

BC Orchies - SOM Boulogne : 27-20 / 41-41 / 61-58 / 82-79

BCO : Siegwarth 0, Rowland 22, Verbeke 6, Stanley 11, Petrovic 11, Taccoen 10, Evtimov 0, Gaillou 15, Salyers 7

Bourg en Bresse a aussi tremblé face au BCO mais s'impose

Qui mettra fin à la série de l'autre ? C'était la question que tout le monde se posait hier soir. Le BC Orchies venait d'aligner une série de trois victoires, la JL Bourg-en-Bresse après trois revers consécutifs face à St-Quentin, Boulazac et Fos sur Mer se devait de se rassurer et de vaincre à domicile dans sa toute nouvelle salle, l'Equinox. Le duel des frangins Gaillou dans ce match, Yannick pour le BCO et Xavier pour Bourg, profite dans le premier quart aux locaux, en plus Salyers n'est pas en réussite à l'entame. Bourg ne veut pas passer à la casserole comme Châlons/ Reims et Boulogne et mène déjà 21-10. A la mi-temps, les Burgiens sont encore devant 41-32, très adroits à 3 points, ils ne tombent pas dans le piège orchésien. « Maintenir cet écart et l'accentuer pour éviter des dernières minutes stressantes » souhaitait franchement Frédéric Sarre, coach bressan à la mi-temps. Orchies ne baisse pas les bras (43-38, 23e). Le jeu devient brouillon, Bourg maladroit récupère pourtant les rebonds offensifs. Avec Gaillou au buzzer, le BCO reste sur les talons des gars de la préfecture de l'Ain (53-50, 30e). Avec un Rowland agressif, Stanley ramène (57-56, 35e). Hélas Taccoen doit sortir pour cinq fautes. Après un temps mort, Bourg se rassure, aligne et prend de l'avance (67-56, 37e). Doucouré fait une bonne rentrée avec un panier bonifié (68-59, 38e). Ne pouvant soutenir le rythme avec un manque évident de banc notamment celle de Petrovic, les Nordistes, difficiles à battre certes, n'ont pas à rougir de cette défaite dans la salle d'un des sérieux candidats à la montée en Pro A. Grâce à leur défense en fin de rencontre, les locaux ont su tenir et bloquer les gâchettes du BCO (71-59).

JL Bourg en Bresse - BC Orchies : 21-10 / 41-32 / 53-50 / 71-59

BCO : Siegwarth 0, Doucouré 3, Rowland 11, Verbeke 0, Stanley 3, Taccoen 6, Evtimov 7, Gaillou 13, Salyers 16

dobbelsDidier Doebbels (entraîneur Orchies) : « Déçu de perdre mais on sait que nous sommes à Bourg. De plus, nous savons que cette équipe avait besoin de retrouver le fait d'être une équipe qui gagne. Avec la blessure de Petrovic à l'intérieur c'est plus compliqué mais cela n'est pas une excuse. A un moment, nous revenons à un point mais nous faisons n'importe quoi, nous n'avons pas su passer devant. Nous défendons bien mais nous ne passons pas devant offensivement. Puis nous prenons deux salves de trois points. Bourg a appuyé là où cela fait mal. Il nous reste sept matchs à jouer et surtout des rencontres à prendre à la maison ».

 

joieYannick Gaillou (joueur Orchies) : « C'est frustrant de perdre contre mon frère mais pas contre cette équipe de Bourg. On nous promettait l'enfer avec une série de trois matchs face aux trois premiers. Nous nous en sortons bien. Ce soir, nous avons fait douter Bourg à un moment je crois. Désormais, nous devons nous reconcentrer sur notre ligne directrice et notre prochain match de championnat ».

 

 

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 3 avril

Orchies reçoit Boulogne et rêve d'un nouvel exploit

Salle Damrémont à Boulogne, le samedi 12 octobre c'était la fête des supporters orchésiens suite à l'agréable et surprenante victoire du BCO 95 à 83, un exploit même. Un match offensif où les ex-Boulonnais Petrovic, Rowland et Stanley s'en étaient donné à cœur joie. L'Américain Wright encore inconnu en France avait claqué 23 points aux Maritimes. Après ce fut l'hécatombe pour le BCO, un mois de disette ponctué par une victoire face à Rouen. Ce fut alors ensuite pour Orchies de terribles désillusions, un incroyable scénario qui aboutit à l'arrivée de Didier Dobbels. Et une fin de championnat passionnante, stressante à chaque match à la Pubéco Pévèle Aréna toujours pleine et prête à vibrer. Il en sera encore de même samedi soir. L'exploit signé par le BCO dans la salle du CCRB pimente encore plus la rencontre. La série de trois matchs de folie face aux ténors de la poule a commencé de la plus belle des manières pour Orchies. Les Boulonnais, nouveaux leaders, seront-ils victimes à leur tour de la furia orchésienne ? La victoire de Lille en prolongation face à Nantes regroupe cinq équipes en bas de classement. Lille, Nantes, Orchies, Rouen et St-Vallier jouent maintenant un championnat à 5, celui du maintien avec deux perdants qui descendront en N1.

Mardi 1er avril, Orchies se déplace dans la nouvelle salle de Bourg en Bresse, l'Ekinox. Les Bressans l'avaient emporté à Orchies fin octobre 84 à 70. Une équipe qui avait laissé un très forte impression dans le Nord. Encore un gros challenge pour le BCO.

Samedi 29 mars à 20h à la Pubéco Pévèle Arena : BC Orchies - Stade Olympique Maritime de Boulogne - Arbitres : Thomas Bissuel et Youssef Alouahabi

BC Orchies : 4-Siegwarth / 6-Doucouré / 7-Thalien / 8-Rowland / 9-Verbeke / 12-Stanley / 13-Petrovic / 15-Taccoen / 18-Evtimov / 19-Gaillou / 22-Salyers - Entraîneur : Didier Dobbels

SOMB : 4-Pontens / 6-Akono / 7-West / 8-Sy / 9-Tsagarakis / 10-Soret / 11-Mitchell / 12-Var / 13-Cheriet / 14-Mbida / 15-Peacock / 16-Brun / 20-Morovic - Entraîneur : Germain Castano.

Orchies a gagné la bataille de la Marne

CCRBOrchies 0223Dès le début de la rencontre Orchies subit l'emprise des hommes d'Antic et fait la course derrière (16-9, 5e). Le CCRB prend 10 points d'avance (21-11), un judicieux temps mort de Dobbels permet au BCO de se rapprocher (24-21,10e). Petrovic rapproche, insiste et place même le BCO devant (26-28, 14e). Salyers se retrouve mais Giffa enfile (37-31). Petrovic et Evtimov répliquent (37-35), Verbeke égalise (37-37). Orchies est vaillant, courageux, bien présent, loin d'être ridicule chez le leader (38-37, 20e). Salyers montre la voie (38-40). Malgré les fautes, les Bleus de la Pévèle continuent par Gaillou et toujours Salyers (47-50, 25e). Les Champenois vexés, prennent l'option extérieure mais Salyers encore et Rowland s'imposent (56-57, 28e). Petrovic manque un de ses lancers-francs et loupe l'égalisation (61-60, 30e). Encore une fois tout se joue dans la dernière période, bizarrement rien n'est marqué de part et d'autre pendant 3 minutes. Temps mort de Châlons-Reims et toujours pas de point, les défenses se montrent intraitables à moins que ce ne soient les attaques qui manquent férocement de tranchant (61-60, 35e) dans un match hâché par les fautes, plein de stérilité avec la tension ambiante. Morandais desserre enfin l'étau mais Gaillou réplique suivi de Salyers de loin (63-66, 36e), Rowland ne tremble pas (66-68, 38e). Les fautes pleuvent, tout se joue sur la ligne des LF, Pasalic égalise mais Salyers réplique de loin (68-71, 39e). Pasalic l'imite (71-71). Rowland avec un lancer sur deux (71-72), derrière Stanley manque son tir de loin, c'est le money time. Morandais ne manque pas ses 2 LF (73-72). Petrovic de loin enfile 73-75. Un seul lancer réussi pour Slay suivi d'un temps mort du BCO à 5 secondes de la fin. Faute des locaux, Petrovic met ses deux LF (74-77). Faute intelligente de Stanley sur Pasalic qui manque volontairement le second espérant un rebond offensif de son équipe mais c'est Taccoen qui prend le ballon et Orchies l'emporte (75-77). Enorme exploit du BCO qui n'abdique pas avec un Salyers retrouvé et dans un grand soir.

CCRB - BC Orchies : 24-21 / 38-37 / 61-60 / 75-77

CCRBOrchies 0306BCO : Siegwarth 0, Rowland 9, Verbeke 8, Stanley 3, Petrovic 15, Taccoen 5, Evtimov 4, Gaillou 15, Salyers 23

Didier Dobbels (Orchies) : « C'est un match référence. C'est dans le même registre que notre victoire à Poitiers. C'est un gros exploit car Châlons-Reims est un favori. Ce match aurait pu basculer d'un côté ou de l'autre. Le tournant, c'est quand Salyers prend feu à trois points et réalise un gros match. On a joué avec deux postes 4 et on a tenté zone et ça a marché. Les équipes vont commencer à se méfier de plus en plus de nous. »

Nikola Antic : (Châlons/Reims) « On perd le match en attaque. Avec deux quarts temps où on ne met que 14 points c'est trop peu. Il y avait plus de fébrilité que d'habitude alors que l'on connaissait le danger. Cette équipe est capable de gagner n'importe où dans un grand soir. On n'a pas eu la qualité pour la mettre davantage en difficulté ».

 

A lire jeudi 27 mars dans l'Observateur du Douaisis

 

Orchies se déplace chez le leader Châlons/Reims vendredi 21

Orchies se déplace chez le leader Châlons/Reims demain soir

Revigoré par sa victoire face à Lille le BCO peut rêver d'un nouvel exploit

evtimovVendredi 21, dans le cadre de la 35e journée de championnat de Pro B, le BCO ira défier le leader l'Union Champagne Châlons Reims Basket dans la salle de Coubertin à Châlons en Champagne. Ce club a en effet la particularité de recevoir ses adversaires dans deux salles différentes en alternance, situées dans les villes qui composent son entité sportive, Reims et Châlons en Champagne. Depuis le début de la saison, ses dirigeants n'ont jamais caché leur principal objectif la montée en Pro A. Côté Orchies, on respire un peu mieux depuis la victoire sur Lille, le BCO n'est plus lanterne rouge à dix journées de la fin, l'espoir du maintien est permis. Toutefois vendredi dernier Rouen a battu Nantes. Ces deux équipes sont devant le duo Lille, Orchies avec deux victoires d'avance, et trois face à St-Vallier. Orchies derrière Lille, de quoi surprendre avec les trois victoires sur les quatre rencontres jouées entre les deux équipes avec le système des poules régionales mais au point average particulier entre Lille et Orchies selon le règlement de la LNB, le BCO est derrière le LMB (« en cas d'égalité, le calcul du point average sera effectué sur la base de toutes les rencontres que ces deux équipes ont disputées dans la division » c'est-à-dire + 13 / + 10 / - 29 / + 4 = - 2 en défaveur d'Orchies).

Orchies n'est certes pas favori face au CCRB mais les joueurs du BCO peuvent jouer libérés sans pression et là on peut espérer une surprise et pourquoi pas. Car après ce sera la venue de Boulogne suivie d'un déplacement à Bourg en Bresse, c'est-à-dire que le BCO va rencontrer les 3 ténors de la Pro B dans les semaines à venir.

 

rowland barbry

Orchies oublie la peur face à Lille, victoire 73 à 69

Avant le match, c'est par une minute d'applaudissements que le public rend hommage à Edmond Corrente président d'un club sportif orchésien décédé dans la semaine. Ensuite une première mi-temps jouée « petits bras » avoue Dobbels, coach du BCO car Lille domine facilement les deux premiers quarts de la rencontre, plus adroit, plus lucide, plus rapide et aurait pu même prétendre à une meilleure avance. C'était alors sans compter sur l'orgueil d'Austin Rowland. Déjà au buzzer à la mi-temps il plante un missile à 10 mètres (29-37). Au retour des vestiaires, le meneur américain du BCO enchaîne, Evtimov égalise (37-37, 22e). Almeida et Fields, relancent l'équipe lilloise. Rowland ramène à nouveau et embringue Salyers retrouvé. Quelque chose de l'ordre de l'inhibition, de la peur de mal faire, un blocage psychologique, peut-être annihilait depuis quelque temps les tirs du remplaçant de Wright. Mais là deux paniers à longue distance réussis de la star américaine enflamment les 4834 spectateurs de la Pubéco Pévèle Aréna et Orchies repasse devant (49-47, 30e). Tout allait se jouer dans les dernières minutes comme bien souvent. Barbry se rappelle au bon souvenir des locaux, une vraie partie d'échecs s'engage alors (60-59, 37e). Deux balles perdues et Rigaux met Lille devant (62-63). Stanley égalise (63-63 à 1min44 du terme), puis Fields (65-65 à 36 secondes). Gaillou place alors de l'aile un trois points salvateur (68-65). Rowland, l'homme du match et Gaillou, encore, terminent le travail sur lancers francs. Orchies l'emporte 73-69, la salle, libérée, exulte et les supporters poussent un grand ouf de soulagement. Ils peuvent encore espérer au maintien.

BC Orchies- Lille Métropole Basket : 16-20 / 13-17 /20-10 / 24-22

BCO : Siegwarth 0, Rowland 29, Verbeke 0, Stanley 3, Petrovic 6, Taccoen 0, Evtimov 4, Gaillou 16, Salyers 15

Ils nous ont dit :

Cédric Binault (Lille) : « Je suis déçu de ce troisième quart-temps offensivement : on a des lay-up sous le cercle et on n'est pas foutus de les mettre qu'on soit 5000 ou pas dans une salle, ce n'est pas acceptable! On perd le match là et aux lancers francs. Et ça les remet dans le match et dans une fin de match serrée, ça joue... »

Didier Dobbels (Orchies) : « Que de maladresse au début, Lille avait un jeu plus construit. Ils ont ciblé Rowland et un peu oublié Salyers sur tir ouvert. On est mieux physiquement, on retrouve notre jeu, c'est important sur les fins de match délicates car on est habitué à ce que ce soit toujours serré. On a maintenant trois matchs compliqués qui ne me font pas peur car on joue mieux face à des équipes mieux classées ».

A lire jeudi 20 mars dans l'Observateur du Douaisis

Publicité

Votre publicité ici !

  • 04 02 01 03

     

  • 05 07 08 06

     

  • idavo LOGO-KIA pubeco

     

bco orchies © 2017 • Mentions LégalesConnexion au manager
Créé & imaginé par l'Agence Web & Média Kiirana
En partenariat avec Wizospot.com, La régie publicitaire de l'agence Kiirana