lnb

Articles de L'Observateur du Douaisis

Défaite encourageante face à un des ténors de Pro B

DSC01513Dès la présentation des équipes, on a bien senti que les 4.400 supporters ou amateurs de basket ne demandaient qu'à communier avec Stanley et les siens. Pour ce choc des extrêmes pourquoi même ne pas voir David terrasser Goliath pour le 300e match en LNB de Yannick Gaillou. De la tension et de la maladresse de part et d'autre en ce début de rencontre mais les Champenois trouvent vite la solution à l'extérieur et maîtrisent les débats. Namyst voulait un combat à l'intérieur et provoquer les fautes adverses. Taccoen insiste dans la raquette bien relayé par Evtimov (19-23, 10e). Orchies résiste, défend en zone, fait jeu égal et domine même la raquette. Rowland associé à Siegwarth, une paire qui va rayonner et régaler pour permettre un 9-0 au BCO avec l'avantage à la pause (37-34). Un binôme arrière qu'on ne reverra pas en seconde mi-temps hélas ! Dès la reprise le CCRB choisit l'option des tirs de loin et finit par égaliser (50-50, 27e) avec Morandais bien trop libre parfois. Le match va alors basculer avec des pertes de balles à l'image de Rowland, Petrovic ou Salyers, immédiatement sanctionnées en contre attaque par Châlons/Reims (52-54, 30e). Dans le dernier quart, les équipes feront jeu égal au grand dam du BCO chahuté et à nouveau défait de peu après un bon match (72-74). Comme souvent l'histoire se répète, c'est la 19e défaite pour le BCO sur 27 rencontres de championnat. « Des pertes de balle qui coûtent cher dans le 3e quart, quelques lancers francs manqués, une défense un peu trop laxiste sur les extérieurs visiteurs » voilà l'analyse de Gaillou et Namyst. « On est moins lucide à un moment et on est puni de suite ». Antic, le coach adverse, pariait sur son secteur intérieur. Taccoen et Evtimov l'ont contredit. Il craignait aussi une réaction de Salyers peu en verve lors des deux derniers matchs. Elle ne vint pas. Salyers, encore bien éteint, moins gourmand, monopolise à l'intérieur certes mais n'apporte guère plus que Wright à trois points. Remplacé fin décembre par Marc Salyers, DeJuan Wright a signé un contrat aux Pays-Bas à Leiden en Ligue professionnelle. Il faut voir le positif dans cette rencontre quand même. Tant à St-Quentin que face à Reims, l'équipe progresse en collectif, s'adonne à une certaine cohérence défensive. On veut voir la suite mais n'est-ce pas trop tard ?

BCO - Châlons/Reims : 19-23 / 18-11 / 15-20 / 20-20 - Siegwarth 4, Rowland 15, Verbeke 3, Stanley 5, Petrovic 5, Taccoen 8, Evtimov 12, Gaillou 11, Salyers 9.

Photo - Une saison bien amère pour Stanley et Rowland

Matchs à Denain vendredi et à Lille mardi pour le BCO

De nombreux supporters du BCO se déplaceront vendredi soir à Denain salle Jean Degros et aussi mardi soir au Palais St-Sauveur à Lille. Encore deux matchs capitaux, mais c'est maintenant une gageure de le dire car chaque match pour les hommes du président Rohart est un combat pour la survie en LNB. Namyst le sait : « on a besoin de points sur les 3 matchs qui arrivent » (Denain, Lille, Souffelweyersheim). Au BCO de nouveaux joueurs sont arrivés, certains sont partis ou restent cloués sur le banc. Le coach est toujours là, bien en place à la tête d'une belle armada, meneur d'homme parfois tel un fier maréchal d'Empire parfois impuissant comme un soldat de plomb. Saura-t-il maintenir le BCO en Pro B, beaucoup en doutent aujourd'hui, les résultats sportifs sont d'une cruauté absolue ! Et que dire de tous ces matchs perdus avec moins de 5 points d'écart, la suffisance de la domination en N1 a explosé avec la dure réalité de la Pro B où chaque erreur, chaque balle perdue, chaque tir manqué est sanctionné par l'adversaire. Nantes, Rouen et St-Vallier sont des concurrents directs pour le maintien. Il faudra s'y rendre sachant que St-Vallier a vaincu deux fois Orchies. Un challenge que doivent relever tous les joueurs et le staff. En cas d'échec les conclusions seraient sévères et sans appel car tout le club en compatirait.

 

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 6 février (J-M Dupuis)

Châlons/Reims au menu samedi soir pour le BCO

Troisième match contre Châlons/Reims samedi soir dans le cadre de la 27e journée de Pro B. Les deux précédentes confrontations se sont soldées par deux défaites, à Reims 88 à 75 le 13 septembre et à domicile 64 à 76 le 7 décembre. Avec le système des poules géographiques Nordistes et Champenois se rencontrent quatre fois cette année. Le CCRB n'a jamais caché ses ambitions de montée en Pro A. Doté d'un groupe de joueurs aguerris et performants avec le MVP français actuel de la phase aller de Pro B l'ailier guadeloupéen Michel Morandais, le coach Antic va affronter un BCO ragaillardi par sa victoire face au Portel et frustré de la défaite à St-Quentin. Encore une rencontre fort difficile pour les hommes du président Rohart mais dans leur chaudron, les joueurs du BCO sont capables du meilleur comme du pire face à leurs fidèles supporters alors pourquoi ne pas espérer en un nouvel exploit pour rêver au maintien !

Samedi 1 février à 20h à la Pubéco Pévèle Aréna d'Orchies - Arbitres : Mrs Creton et Peyridieu

BC Orchies : 4-Siegwarth / 6-Doucouré / 7- Thalien / 8-Rowland / 9- Verbeke / 10-Brocheray / 12-Stanley / 13-Petrovic / 15- Taccoen / 18-Evtimov /19-Gaillou / 22-Salyers / Entraîneur : Ph. Namyst

Reims/Châlons : 4-Pasalic / 5-Mateus / 6-Tortosa / 7-Morandais / 8-Bouedo / 9-Slay / 10-Giffa /11-Mels / 12-Antic /13-Beye / 14-Josse Rauze / 15-Turek - Entraîneur : N. Antic

siegwarth ---


Victoire après prolongation face au Portel (82-81)

Un départ tonitruant avec Gaillou et Salyers offrent un 7-0 au BCO. Malgré quelques maladresses à l'extérieur notamment de Salyers, décevant (2 sur 11), Orchies domine (22-15,10e). Les Maritimes s'emploient à revenir et se heurtent à une bonne défense orchésienne (33-21, 15e). Le Portel se rapproche mais Stanley, Petrovic et Rowland propulsent le BCO devant avec un léger avantage (37-33, 20e). Dès la reprise les défenses se resserrent, les raquettes sont blindées. Le Portel égalise (37-37, 23e). La bataille est âpre, personne ne lâche et Verbeke assure (47-46, 30e). Un bon passage de Siegwarth dynamise les locaux (52-46, 31e). Chaque équipe prend l'avantage tour à tour. Les dernières minutes crispent une salle bien pleine encore. Rowland et Petrovic offrent la prolongation au BCO (70-70, 40e). Stanley et Petrovic donnent un peu d'air (75-70). Egalité (78-78). Le Portel marque à 12 secondes du terme par Chathuant (80-81). Tir manqué de Rowland, rebond offensif et claquette réussie de Gaillou, le BCO l'emporte 82-81 !

BCO - Le Portel : 22-15 / 15-18 / 10-13 / 23-24 / 12-11

BCO : Siegwarth 5, Rowland 16, Verbeke 3, Stanley 14, Petrovic 13, Taccoen 7, Evtimov 2, Gaillou 16, Salyers 6.

Pas d'exploit à St Quentin, défaite 91 à 84

Troisième rencontre face au SQBB et troisième défaite pour Orchies. Et pourtant tout avait bien commencé car le BCO menait déjà à la mi-temps (45-47). Il réalisait un superbe troisième quart (65-74) avec le grand jeu de Rowland (23 points). Saint-Quentin voyait alors une pluie de paniers s'abattre sur lui. Petrovic donne 10 points d'avance (68-78,32e). C'est alors que le BCO va faiblir, maladresses, attaque en berne avec un entêtement stérile dans le jeu extérieur avec Stanley (3/9) et Salyers (1/8). Les Picards se rapprochent (77-78, 36e). Namyst prend enfin un temps-mort. C'est trop tard St-Quentin passe devant dans les dernières minutes, la réaction orchésienne ne vint pas, le match était plié, un joli cadeau avec ce dernier quart perdu (26-10), donné même. Incroyable renversement de situation, que ce sera dur de rester en Pro B avec une telle naïveté et une telle gestion du staff et des joueurs !

St Quentin - BCO : 22-24 / 23-23 / 20-27 / 26-10

BCO : Siegwarth 5, Doucouré 2, Rowland 23, Verbeke 2, Stanley 11, Petrovic 14, Taccoen 9, Evtimov 4, Gaillou 4, Salyers 10.

Photo - Yann Siegwarth un parfait relais pour Rowland


A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 39 janvier (J-M Dupuis)

Relégable, Orchies doit se réveiller samedi

Samedi 25, Orchies rencontrera Le Portel, une équipe bien mieux classée. Comme à l'aller on espère une surprise, qui se termine cette fois par une victoire.

-DSC01166Mi-octobre, Orchies avait failli créer la surprise au Portel. Un gros match de Stanley malheureusement blessé au doigt avec un Rowland alors en verve se conclut par une courte défaite 82 à 84 en toute fin de rencontre. L'Etoile Sportive St-Michel Le Portel pour sa septième saison en Pro B caracole aujourd'hui dans le haut du classement à la 5e place avec 14 victoires et 10 défaites, le BCO est relégable en N1, avant dernier devant Lille avec 7 victoires et 17 défaites. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, Orchies n'est pas favori, loin s'en faut et il faudrait une certaine réaction d'orgueil des joueurs pour inverser la tendance. En sont-ils capables ? Si seulement un minimum de solidarité et de collectif pouvait envahir le parquet pour les derniers matchs en Pro B et rendre au fidèle public de supporters quelques espoirs de maintien.

 

Samedi 25 janvier à 20h à la Pubéco Pévèle Aréna - BC Orchies / St-Vallier Basket Drôme - Arbitres : Pierre Frederick et Marc-Antoine Mendès

BC Orchies : 4- Yann Siegwarth / 6- Sadio Doucouré / 7- Kevin Thalien / 8- Austen Rowland / 9- Joffrey Verbeke / 12- Tony Stanley / 13- Djordje Petrovic / 15- Nicolas Taccoen / 18- Vasco Evtimov / 19- Yannick Gaillou / 22 Marc Salyers - Entraîneur : Philippe Namyst

ESSM Le Portel : 4- Charles Jackson / 5- Mathieu Wojciechowski / 6- Benoit Mangin / 9- Gary Chthuant /10- Jean-Baptiste Maille / 11- Armand Charles / 12- Matthew Gibson / 13- Amadou Aboubakar Zaki 14- Charles-Henri Bronchard - Entraîneur : Eric Girard

Photo - Comment va réagir Marc Salyers ?

Face  à Aix/Maurienne, le BCO s'enfonce en bas du tableau

Deux tirs manqués, deux airballs de Taccoen et Salyers à Orchies pour commencer, mauvaise augure. Ensuite, le début se résume à un duel Tucker-Taccoen (5-4, 4e). Stanley et Gaillou répliquent à Adjiwanou mais les locaux sont bien devant. Salyers, Verbeker et Rowland entretiennent l'espoir (22-19, 10e). Siegwarth manque l'égalisation sur lancer-franc (27-26, 12e). Dès lors les Aixois continuent à imposer leur rythme se jouant de la piètre défense orchésienne (46-28, 14e). Aix impose sa loi à l'intérieur avec l'affûté Tucker bien relayé par des tirs de ses extérieurs comme Ivey et s'échappe (38-28,17e). S'approcher du cercle orchésien semble devenu en Pro B un exercice assez simple pour les adversaires du BCO. Tucker se régale même derrière le cercle (49-34, 18e). Iwey et Yvrande arrosent et repoussent Orchies sans réaction (54-37, 20e). Si la semaine dernière face à St-Vallier, le BCO avait déjà perdu la rencontre au bout de dix minutes, ici on voit qu'au bout d'un quart d'heure la messe était dite. L'écart avoisine alors les 20 points, on ne peut alors que penser aux matchs de Hyères/Toulon et Fos sur Mer synonymes de raclées. Une légère réaction bien trop tardive avec Stanley et le combattif Taccoen limite la casse 74-62. A noter que pour son deuxième match, Salyers n'a inscrit que 8 points à 3/18 mais pris tout de même 10 rebonds, a-t-il déjà abdiqué aussi ... A la décharge de l'équipe de la Pévèle on remarque que les Aixois sont maintenant deuxièmes en Pro B.

Aix/Maurienne - BCO : 22-19 / 18-9 / 19-9 / 15-25 - BC Orchies : Siegwarth 1, Doucouré 1, Rowland 6, Verbeke 2, Salyers 10, Stanley 10, Petrovic 15, Taccoen 16, Evtimov 0, Gaillou 3.

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 23 janvier (J-M Dupuis)

La Savoie au programme du BCO

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 16 janvier (J-M Dupuis)


Le BCO a perdu contre St-Vallier. Pour oublier, une victoire à Aix-Maurienne serait bienvenue

 

DSC01226Vendredi soir le BCO va affronter Aix Maurienne Savoie Basket près du lac du Bourget. Une équipe qui rappelle un excellent premier succès en Pro B fin septembre à la Pubéco Pévèle Aréna pour Orchies. Un match difficile où rien n'était joué à la mi-temps (44-44). Un long mano a mano comme souvent cette année orchestré par Grier et un brillant Petrovic. Et à 29 secondes de la fin le BCO ne menait que d'un point (78-77). Rowland et Petrovic assureront la victoire 81 à 77. Trois pièces maîtresses chez les hommes de Michon, les trois US : l'ailier Tucker (au All Star Game avec Wright lors du concours de dunks), le meneur Iwey et le pivot Bing à plus de 10 points de moyenne chacun par match.

Jamais samedi soir, on a senti une équipe qui se battait pour son maintien en Pro B, jamais on a vu un collectif. Déjà, l'an passé face à Monaco à pareille époque, la défaite s'était invitée à la Pubéco Pévèle Aréna mais la suite de l'aventure fut plus glorieuse. L'histoire va-t-elle se répéter ? A Orchies on passe vite de l'euphorie à la déprime, de l'espoir à la désolation, de la jouissance à la frustration quand on est supporter du BCO ou fan de basket. Les critiques fusent de tous côtés, chacun donne son avis. Les joueurs, l'entraîneur, les dirigeants, chacun en prend pour son grade. C'est vrai que l'avenir du club en Pro B s'assombrit plus le championnat avance, il reste 21 rencontres dont 10 à domicile. A Aix vendredi, Orchies ne sera pas favori. Une victoire serait la bienvenue et effacerait en partie le revers de ce début d'année. Namyst saura t-il trouver le liant indispensable à ses hommes aux valeurs individuelles certaines, l'alchimie pour rendre le goût du collectif et du maillot orchésien à ses professionnels privilégiés ? Pour ce qui est de l'avenir il ne suffit pas de le prévoir mais de le rendre possible. Salyers, aussi fort soit-il, ne pourra à lui seul sauver l'équipe.

Défaite face à St-Vallier, le BCO va mal

C'est en début de match que le sort de la rencontre s'est joué. Stanley avait ouvert le score. Les visiteurs vont rapidement répliquer par les américains Smith et Forte complétés par l'adroit Haquet. Les deux nouvelles recrues de St-Vallier vont s'imposer profitant de la passivité défensive et de la maladresse du BCO pris à la gorge. « Quand on joue mal en défense, on joue mal en attaque » confiera Stanley en fin de match. Orchies ne saura jamais rattraper ce retard. « On voulait imprimer un gros impact défensif en début de rencontre » rappelle Pluvy le technicien drômois. Tactique payante. Malgré Salyers (20 pts) et une agressivité offensive retrouvée, profitant des fautes adverses, les locaux se rapprochent mais restent derrière (31-39,20e). Orchies court après le score, recolle presque par Taccoen (47-51, 28e) mais à chaque fois un panier sudiste repoussait l'écart (50-60, 30e). Salyers, Stanley au tir, Taccoen en défense redonnent espoir (58-64, 34e). Les Valloiriens ne plient pas bien au contraire Haquet réduit les dernières lueurs dans les travées du chaudron orchésien encore bien garni (63-71, 39e). Les joueurs ont donc lâché Namyst, très en colère contre eux après la défaite, « il va falloir se mettre face au miroir. Demain on va mettre les gars face à leurs responsabilités ». Il n'accusera aucun d'entre eux : « ce n'est pas mon genre mais le premier quart temps est inadmissible, il fallait vouloir tuer l'adversaire dans ce genre de match». St-Vallier gagne la rencontre logiquement, le contraire eut été un hold-up (69-76).

BCO - St Vallier : 13-26 / 18-13 / 19-21 / 19-16

BC Orchies : Siegwarth 2, Doucouré 0, Rowland 10, Verbeke 2, Salyers 20, Stanley 16, Petrovic 9, Taccoen 6, Evtimov 2, Gaillou 2.

Orchies - St-Vallier, c'est l'heure de la revanche

A lire dans votre hebdomadaire l'Observateur dui Douaisis du jeudi 9 janvier (J-M Dupuis)

Samedi soir, le BCO reçoit St-Vallier. Une équipe qui l'avait battu d'un point au match aller.

C'est l'heure de la revanche pour les hommes de Namyst. Les basketteurs orchésiens rencontrent l'équipe de Saint-Vallier à la Pubéco pévèle Aréna samedi 11 janvier. Au match aller les Drômois l'avaient emporté d'un petit point dans les dernières secondes. Samedi 23 novembre au complexe des Deux rives à St-Vallier dans la Drôme, à la 28e minute de la rencontre, Orchies menait pourtant encore 68 à 58. Les joueurs de Pluvy se révoltent alors devant leur public et redoublent d'efforts mais Wright ne tremble pas aux lancers-francs. Orchies reste devant (84-88, 38e). Une fin de match stressante avec une égalité 89-89 dans la dernière minute. A 15 secondes de la fin, Wright score 89-91. Un incroyable trois points de Delhomme, laissé trop libre, à 2 secondes du terme crucifie le BCO et St-Vallier passe devant. Namyst prend un temps-mort. Rowland prend le tir de la gagne, le ballon touche l'anneau et ressort. Orchies est battu malgré les 39 points de Wright. Un scénario rencontré plusieurs fois durant la saison.

Durant la trêve, plusieurs équipes se sont renforcées par des changements de joueurs. En difficulté aussi dans le championnat, les Drômois ont modifié leur effectif et engagé l'intérieur américain Steve Smith, pivot vu à Lille l'an passé, et Jason Forte, un autre américain ailier sans club cette année aperçu à Bourg en Bresse la saison dernière. L'ailier Haquet, régulier et fidèle, l'arrière Américain scoreur Gamble et l'adroit Delhomme seront à surveiller aussi de près. A Orchies, Marc Salyers a été choisi pour remplacer De Juan Wright jugé inconstant et trop irrégulier. Orchies gagnant samedi, le BCO laisserait le siège de premier relégable à ses visiteurs d'un soir, les devançant ainsi au classement. Il faut espérer que Salyers soit qualifié. Les intempéries ont retardé son arrivée tout comme le retour d'Evtimov. Tous deux étaient bloqués à cause de vols annulés par la vague de froid qui a paralysé le Nord-Est des Etats-Unis. Ils sont enfin atteris hier matin en France. Nul ne doute que la secrétaire du club, Isabelle Mouton, ne cesse de se démener quotidiennement avec la LNB pour que le précieux sésame nécessaire pour que Salyers puisse jouer, arrive avant samedi.

Samedi 11 janvier à 20h à la Pubéco Pévèle Aréna - BC Orchies / St-Vallier Basket Drôme - Arbitres : Thomas Bissuel et Frédéric Laplace

BC Orchies : 4- Yann Siegwarth / 6- Sadio Doucouré / 7- Kevin Thalien / 8- Austen Rowland / 9- Joffrey Verbeke / 10- Renaud Brocheray / ? - Marc Salyers /12- Tony Stanley / 13- Djordje Petrovic / 15- Nicolas Taccoen / 18- Vasco Evtimov / 19- Yannick Gaillou - Entraîneur : Philippe Namyst

St-Vallier : 4- Johan Pericard / 5- Jesse Delhomme / 6- Jonathan Hoyaux / 7- Ibrahim Saounera / 9- Julian Gamble /10- Steve Smith / 11- Jason Forte / 12- Philippe Haquet / 14- Harry Disy / 15- Rudy Deal - Entraîneur : Laurent Pluvy

DSC01128Coupe de France, Dijon logiquement bien plus fort

Mardi soir le BCO recevait la JDA Dijon dans le cadre des 1/16es de finale du Trophée Robert Busnel, la coupe de France des pros. Une bien belle affiche dans l'écrin orchésien face aux leaders de Pro A avec un public moins nombreux qu'à l'accoutumée et sans la nouvelle recrue du BCO, Marc Salyers. Ce devait être un match de préparation et de répétition pour Orchies, « une équipe qui cherche à trouver des solutions avec un effectif incomplet ce soir » remarque Borg, le technicien dijonnais, le BCO n'a pas démérité montrant un visage solidaire « un bon match où chacun a eu du temps de jeu » insiste Namyst.

Orchies démarre en trombe avec Gaillou et Taccoen (5-0). Les artilleurs du club bourguignon vont alors ajuster derrière la ligne une rafale de missiles avec une impertinente adresse (6 sur 9) dans un premier quart très prolifique (20-30). Les joueurs de la Côte d'Or accélèrent le rythme, répètent leurs gammes. Chaque ballon perdu se paie cash par un panier. Dijon va prendre alors jusqu'à 19 points d'avance (27-46, 16e). Dans ce match de reprise au BCO, chacun va apporter ses qualités et servir l'équipe à l'image de Rowland très collectif. Verbeke, Thalien et Petrovic ramènent les locaux à 40-49 à la 20e. Pas de quoi rougir face à la meilleure équipe actuelle de l'élite. Dès la reprise, nouvelle emprise des visiteurs malgré un Doucouré aérien et spectaculaire, Dijon garde toujours une marge d'avance (54-66, 30e). La suite sera du même acabit. Le duel de deux capitales mondiales a tourné court, le parfum de la moutarde de Dijon a vaincu celui de la chicorée d'Orchies, bien plus fort, bien plus puissant et plus piquant (69-83). « Un résultat logique mais le rendez-vous capital sera samedi » conclut J. Verbeke.

BCO - Dijon : 20-30 / 20-19 / 14-17 / 15-17

BC Orchies : Siegwarth 0, Doucouré 9, Thalien 3, Rowland 7, Verbeke 2, Brocheray 5, Stanley 9, Petrovic 12, Taccoen 12, Gaillou 10.

 

Publicité

Votre publicité ici !

  • 04 02 01 03

     

  • 05 07 08 06

     

  • idavo LOGO-KIA pubeco

     

bco orchies © 2017 • Mentions LégalesConnexion au manager
Créé & imaginé par l'Agence Web & Média Kiirana
En partenariat avec Wizospot.com, La régie publicitaire de l'agence Kiirana