lnb

Articles de L'Observateur du Douaisis

Un nouveau derby contre Lille mais en championnat

Quatrième rencontre face à Lille pour le BCO samedi soir à la Pévèle Arena. Après un match gagné en coupe de France et deux rencontres en Leaders Cup soldées par une victoire et une défaite, voici le match aller de Pro B tant attendu avec Lille. Rassurés par leur victoire face à Denain (65-53), les Lillois déçus de leur défaite durant les derniers instants de la rencontre à Monaco, affrontent Orchies, surprenant co-leader et vainqueur vendredi soir à Nantes 82 à 74. Au LMB, l'Américain Mathis arrivé pour pallier la blessure de Kale, sera bien présent. Son duel avec Daniels sera une des clés de la rencontre. Il faut s'attendre côté lillois aussi au retour, après une luxation du pouce fin septembre, de Cairo, moins grand mais plus physique que Zaki. Le Capverdien Almeida solide scoreur (près de 20 points de moyenne), pièce essentielle du groupe de Cédric Binault avec 32 minutes de jeu par match, viendra-t-il s'imposer dans une Pubéco Pévèle Arena qu'on annonce déjà pleine à craquer ? « Un match à guichets fermés » assure le président Christophe Bernard. Il sera alors bien prudent d'arriver en avance pour ne rien manquer de la présentation des équipes.

petro traor

Retour de Petrovic

Côté orchésien, le retour sur le banc de Petrovic, toutefois en reprise individuelle cette semaine, et du jeune Henocq, enfin qualifié face à son ancien club, offrent à Courcier de nombreuses possibilités de rotations. Le groupe s'affirme et rassure le technicien orchésien « à Nantes, on a retrouvé de la sérénité et de la cohésion au bon moment, de la solidarité également pour ne plus rien lâcher ». On ne ressent pas, contrairement au passé, de rivalité interne dans l'équipe comme le remarquait l'entraîneur nantais « Orchies remporte une belle victoire grâce à la très bonne hiérarchie de l'équipe ». L'axe Poupet-Daniels se révèle crucial dans la stratégie orchésienne même « si les solutions offensives se diversifient avec Mels et Alexander et un secteur intérieur qui progresse ». Un match certainement défensif, « car il faudra les stopper et ne pas laisser l'euphorie les envahir ». En pleine confiance par leur réussite en championnat, les Orchésiens apprécieraient bien volontiers une victoire « pour avancer encore plus dans l'objectif du maintien ».

Samedi 15 novembre à 20h à la Pubéco Pévèle Arena :

BC Orchies - Lille MBC / arbitres : Mrs Alouhabi et El Faiz

Quelques chiffres pour comparer les deux équipes :

Attaque (points marqués / moyenne) : BCO : 371 (74,2) - Lille : 300 (73) /

Défense (points encaissés) : BCO : 339 (67,8) - Lille 372 (74,4) /

Meilleurs marqueurs : Almeida (Lille) : 98 / Alexander (BCO) : 96 / Traoré (Lille) : 63 / Daniels (BCO) : 59 / Mels (BCO) : 66 / Walker (Lille) : 56 -

Rebonds : BCO : 181 - Lille : 168 /

Evaluation : BCO : 403 - Lille : 409 /

Passes décisives : BCO : 68 - Lille : 77

A lire dans l'Observateur du douaisi du jeudi 13 novembre

 

Orchies se déplace à Nantes sans pression vendredi soir mais avec envie

Après la superbe victoire face à Hyères Toulon Var Basket, le BCO occupe la quatrième place de Pro B. Volontaires et appliqués, les hommes du président Christophe Bernard ont enchanté leurs fidèles supporters et surtout conquis les très nombreux spectateurs présents dans la Pubéco Pévèle Arena. On ressent aujourd'hui dans ce groupe, une âme, du caractère et une ambiance collective. Fabrice Courcier à la fin de la rencontre savourait la manière avec laquelle ses joueurs avaient dominé les Varois « avec une très bonne deuxième mi-temps. Les joueurs ont mis de l'intensité à la rencontre. Oui, on a été dans le dur mais on n'a pas craqué ». Le coach visiteur, déçu, reconnaissait « une défaite logique face à une équipe référencée Pro B qui finira dans la première moitié du championnat ».

daniels  ballonC'est donc sans aucune pression que le BCO se déplace vendredi soir sur les bords de Loire. On ressent cette année chez les joueurs de la sérénité, de l'ambition. Pierric Poupet, précieux chef d'orchestre, savoure l'ambiance du groupe « j'aime la manière dont on joue, on est ensemble, on a trouvé notre identité, on joue les uns pour les autres, pour l'équipe. »

Parfois en danger de relégation souvent trop juste pour jouer une place en playoffs, l'Hermine de Nantes reste une équipe de ce qu'on appelle le ventre mou de la Pro B. Le club de Loire Atlantique a été expéditif dans son recrutement cette année. Franck Collineau avait en effet bouclé son effectif le 9 juin. Et notamment avec une excellente opération par le renouvellement du contrat de celui qui présentait tout simplement la meilleure fiche statistique de toute la Pro B la saison passée, Allen Durham. Ce petit pivot d'1m98 possède d'énormes qualités athlétiques et une activité incessante sur le parquet. L'arrivée d'un autre Américain Warren, venu du championnat finlandais, dote l'équipe d'une raquette très performante. Le troisième étranger est l'ailier Marcus Relphorde lui aussi en Finlande l'an passé. Le secteur extérieur semble moins performant. Le meneur Calvez,victime d'une entorse, doit faire sa rentrée face au BCO. N'oublions pas que le fidèle capitaine Gayon, depuis 8 ans au club, avait crucifié Orchies l'an passé en scorant sur l'ensemble des deux rencontres 40 points. Quant à l'arrière Desespringalle, il peut s'enflammer à trois points dans un grand soir.

Encore un match donc dans les cordes du BCO face à un candidat direct au maintien mais attention les Nantais ont subi une lourde défaite à Antibes et seront revanchards, assoiffés de victoire, vendredi soir sur le parquet du complexe sportif Mangin-Beaulieu car leur classement inquiète déjà leurs dirigeants.

Quelques éléments de comparaison entre les deux équipes sur les quatre matchs de championnat :

Attaque (points marqués / moyenne) : Nantes : 283 (70,8) - BCO : 289 (72,3)

Défense (points encaissés) : Nantes : 314 (78,5) - BCO : 265 (66,3)

Meilleurs marqueurs : Alexander (BCO) : 73 / Durham (Nantes) : 50 / Warren (Nantes) : 48  / Petrovic (BCO) : 47 /  Daniels (BCO) : 43 / Mels (BCO) : 43 / Relphorde (Nantes) : 42

Rebonds : Nantes : 138 / BCO : 155

Evaluation : Nantes : 305 / BCO : 315

Passes décisives : Nantes : 67 / BCO : 53

 

Photo - Chris Daniels auteur d'un grand match face à Hyères-Toulon (14 points, 14 rebonds)

 

L'Observateur du Douaisis du jeudi 6 novembre

Un sapin de Serbie planté dans le parc du Millenium

DSC03509C'est le moment pour planter des arbres, c'est pourquoi lundi matin, les services techniques de la ville d'Orchies ont procédé dans le parc du Millenium à l'installation d'un nouveau conifère dans l'arboretum orchésien.

De nombreux liens unissent la capitale de la Pévèle à la Serbie. En 2002, Dominique Bailly, alors président de la CCOB (Communauté de Communes Orchies-Beuvry-la Forêt, devenue ensuite Cœur de Pévèle), accueillait l'ambassadeur de la République de Serbie-Monténégro. Radomir Diklic était venu saluer, à l'occasion d'un spectacle, le travail de l'association Sumadija pour la promotion de la culture traditionnelle de l'ex-Yougoslavie. En 2008, Orchies devenait la ville d'accueil officielle de la géante Bela Rada, danseuse de Serbie, qui a depuis été présentée 80 fois en public et fait désormais partie du patrimoine régional des géants portés. En 2010, Guy Hennaut, professeur de trompette de l'école municipale de musique d'Orchies, remportait la Trompette d'argent du 50èmeconcours international de trompette de Guca en Serbie. En 2011, le BCO engageait dans son équipe de basket professionnelle, le joueur Djordje Petrovic, originaire de Lazarevac en Sumadija justement.

C'est pourquoi, André Pluque n'a pas oublié tout cela quand il a choisi d'implanter un épicéa de Serbie (Picea omorika). Un arbre rare, endémique du massif de Tara à l'ouest de la Serbie,  persistant, de taille moyenne qui mesure 20 à 35 m de hauteur, atteignant exceptionnellement 40 m. En dehors de son aire de répartition naturelle, l'épicéa de Serbie, au port très élancé, est fort utilisé dans l'horticulture comme arbre d'ornement dans les grands jardins. Il pourra aussi fournir un abri pour les oiseaux et les petits mammifères présents dans le parc du Millenium. En présence de quelques élus, Djordje Petrovic aux côtés de Bela Rada a donc procédé symboliquement à cette plantation.

L'Observateur du Douaisis du jeudi 6 novembre

Un difficile périple azuréen en vue pour le BCO

 

odd placesSamedi le BCO se rend à Monaco avant de recevoir deux autres équipes de la Côte d'Azur, Antibes et Hyères-Toulon, tout sauf un périple touristique pour les hommes de Courcier face à trois solides équipes de Pro B.

Une victoire à Charleville-Mézières pour bien commencer vendredi dernier

Ce qui est sûr, c'est que ce match, l'an passé les Orchésiens l'auraient perdu. Car c'est dans les dernières minutes que le BCO a montré son expérience et son caractère vendredi 3 à Charleville. A l'image de Petrovic, vengeur masqué, volontaire et rageur, l'équipe emmenée par Poupet omniprésent à la baguette, par Mels, précieux pointeur avec Daniels essentiel au rebond, a profité des errances adverses. Et la petite centaine de supporters présents salle Bayard dans les Ardennes a bien mis l'ambiance et tout particulièrement apprécié ce bon début de championnat, à l'extérieur chez un concurrent direct au maintien. Certes, tout n'est pas parfait et la fracture de fatigue au pied de Verbeke, est un nouveau coup dur pour le staff. Avant de parler de pigiste ou de remplaçant, il va falloir intégrer les plus jeunes à l'image d'Ortega et Henocq. Courcier retient le côté positif de ce match « Charleville nous a bousculés mais on n'a pas craqué malgré le stress de la première journée et le manque d'adresse, cela se joue à pas grand-chose et le match aurait pu basculer dans l'autre sens ».

Soirée de gala mardi avec le leader de Pro A

Après leurs victoires face à Villeurbanne et samedi soir à Orléans, les hommes de Vincent Collet sont coleaders du championnat de France de Pro A, l'élite du basket professionnel français. Les 4500 amateurs de basket ne s'étaient pas trompés mardi soir avec ce match de coupe de France, superbe soirée de gala offerte par la SIG face à une pâle équipe d'Orchies. En fait le BCO n'aura tenu que cinq minutes face aux Strasbourgeois. Après Orchies a souffert face à la défense de fer adverse, une muraille rouge. En plus l'adresse était en berne à trois points comme aux lancers-francs ce qui agaçait quelque peu Courcier, courroucé par cette gifle (44-76), « on dit qu'une équipe est à l'image de son entraîneur, là je suis vexé ». Poupet, ménagé, a permis de découvrir le jeune Ortega. Alexander a scoré 18 points « mais il n'a pas encore le statut qu'on demande à un US » reconnaît le coach. « Le championnat reste la priorité avec le maintien mais il faudra beaucoup plus de combativité de la part de tous».

Samedi à Monaco, le petit Poucet chez l'ogre de la division

Si Orchies est en Pro B, c'est un peu grâce à l'AS Monaco. On se rappelle le feuilleton estival avec l'épisode monégasque qui a conduit au repêchage du BCO. Victorieux sur le parquet de Boulazac samedi lors de la première journée de Pro B, les Monégasques ont démarré la saison de la meilleure des manières. Confirmant les espoirs placés en eux, les hommes de Vucevic ont prouvé qu'il faudrait compter sur eux cette saison. Affichant un visage séduisant, la Roca Team avec ce succès initial, confirme que Monaco est bel et bien à classer parmi les favoris de la division. Un statut qui convient au technicien monténégrin qui ne se cache pas et assume complètement les ambitions du club de la Principauté « cette étiquette de favori, on l'assume complètement ». Alors Orchies battu d'avance ? Une victoire serait un véritable exploit, un sacré coup de tonnerre dans le microcosme de la LNB et surtout un bonus inespéré dans la quête du maintien en Pro B. Il faut aussi savoir que mardi soir Monaco dans sa salle a fait trembler Villeurbanne en ne s'inclinant que d'un point en Coupe de France 78 à 79. Comment en ressortiront les joueurs monégasques ? Un paramètre de plus qu'on ne maîtrise pas et dont on aura la réponse samedi soir.

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 9 octobre 2014

Face à Charleville, Petrovic pourrait être absent

collet diotBeaucoup de déception et d'amertume dans les gradins de la Pubeco Pévèle Arena samedi soir avec la défaite face à Lille 75 à 79, les supporters n'ont guère apprécié la manière avec laquelle les joueurs ont évolué. Courcier non plus, fort critique dans son analyse, « on a mal joué, on ne maîtrise pas notre basket, on est dans la réaction pas dans l'action, on manque de fluidité offensive, on subit trop ». A croire que l'annonce du maintien en Pro B suivie de l'arrivée de Tanghe a déréglé les rouages de l'équipe pourtant bien séduisante en préparation. De plus Petrovic est blessé avec une fracture du nez suite à un coup de coude. Le staff médical du club attend que l'hématome se résorbe pour que l'ORL puisse juger de la gravité et envisager une opération ou le port d'un masque si jamais il joue. Un nouveau pépin, un vrai coup dur pour le staff qui va donc attendre pour décider ou non de sa participation face à Charleville. Après Adrien Henocq, Aurélien Bénédet et Harry Noteuil deux U20 du club, c'est un espoir du CSP Limoges, Joris Ortega (1,88 m, 20 ans) qui complète la liste des quatre moins de 23 ans du club pour se conformer au règlement de la LNB imposé en Pro B.

Le championnat commence à Charleville-Mézières

Les affaires sérieuses commencent par un premier match de championnat sans certainement Petrovic pour le BC Orchies vendredi 3, à Charleville-Mézières, promu en Pro B cette année comme Angers. Deux rencontres amicales face aux Ardennais se sont soldées par deux victoires (81-77 et 86-78). Jamais deux sans trois, dit-on ! Toutefois le championnat est tout autre et l'Etoile compte dans ses rangs un ailier américain, Pratt, auteur d'une belle prestation face à Souffelweyersheim en coupe de la Ligue (21 points et 31 d'évaluation) et le performant meneur US Williams qui découvre l'Europe. Une victoire de rachat attendue par les nombreux supporters qui seront du déplacement dans un match déjà essentiel pour le maintien de l'une ou l'autre équipe. On sait que le BCO se rend encore à l'extérieur, le samedi 11, pour le prochain match de championnat, sur le rocher monégasque face à une véritable armada devenue un des favoris à l'accession en Pro A. Ce ne sera que le 18 qu'on verra les Sharks d'Antibes débarquer à la Pubéco Pévèle Arena pour une première rencontre de championnat à domicile.

La SIG à la Pubeco Pévèle Arena

Après quelques tergiversations, c'est bien mardi 7 qu'aura lieu le match de Coupe de France à Orchies qui s'apprête à vivre l'un de ses grands moments de basket. Car le coach de la SIG n'est autre que Vincent Collet, celui de l'équipe de France récente médaillée de bronze à la Coupe du Monde en Espagne. Le meneur titulaire Antoine Diot pense déjà à l'Eurocup avec son club mais il a aussi conduit notre équipe nationale en Espagne. Nul ne doute qu'un vibrant hommage leur sera rendu avant la rencontre. Après qu'en sera-t-il ? La logique donne les Alsaciens ultra favoris mais la magie du basket et de la coupe peuvent déjouer les meilleurs pronostics. L'état d'esprit des Orchésiens après le match face à Charleville à quelques jours d'un déplacement périlleux à Monaco aura aussi une grande importance.

Mardi 7 septembre à 20h - 1/8e de finale de la Coupe de France à la Pubeco Pévèle Arena d'Orchies : BCO / SIG - arbitres Mrs Gueu et Tartare

Réservations : bco.tickandyou.com/

BCO : 5/ Poupet - 6/ Saounera - 7/ André - 9/ Verbeke - 10/ Daniels - 11/ Mels - 12/ Henocq - 13/ Petrovic - 14/ Alexander - 15/ Taccoen -17/ Tanghe - Ent.: Courcier

 

(Photo Sébastien Meunier)

L'Observateur du Douaisis jeudi 2 octobre

Publicité

Votre publicité ici !

  • 04 02 01 03

     

  • 05 07 08 06

     

  • idavo LOGO-KIA pubeco

     

bco orchies © 2017 • Mentions LégalesConnexion au manager
Créé & imaginé par l'Agence Web & Média Kiirana
En partenariat avec Wizospot.com, La régie publicitaire de l'agence Kiirana