lnb

Vendredi soir à Nantes, le BCO peut espérer gagner après son exploit à Poitiers

Après son expoloit samedi 1er mars face à Poitiers 81 à 79, le Basket Club d'Orchies peut espérer l'emporter vendredi 7 sur les Nantais. Un victoire qui sonne comme un regain de motivation.

Les Nantais se souviennent très certainement de leur cette courte mais ô combien précieuse victoire début novembre à la Pubéco Pévèle Aréna sur lancer franc à six secondes de la fin de la rencontre 70 à 69. Stanley, blessé au pouce ne jouait pas. Doucouré (14 points), Rowland (19) et Wright (12) avaient bien tenté de réagir mais le verrou défensif mis en place par les Bretons joint à une agressivité retrouvée par les missiles du meneur italo-américain Raffa se sont imposés. Namyst à l'époque regrettait « le faible scoring intérieur et la trop fragile dureté offensive » de ses joueurs face à l'Hermine de Nantes Atlantique. Pensionnaire en Pro B depuis 1995, le club de la préfecture des Pays de Loire possède certainement en Durham le meilleur joueur de la Pro B. En tête aux évaluations (25), le pivot américain est aussi le deuxième marqueur de la division (19 points par match). Côté orchésien, Rowland s'avère le meilleur aux passes décisives dans la poule avec une moyenne de 6 par match, c'est aussi le meilleur marqueur de l'équipe (15) devant Petrovic (13,4). Pourtant collectivement le BCO est l'équipe à la plus faible moyenne de passes décisives, signe d'un collectif qui était défaillant. Si on analyse les 32 rencontres jouées par le BCO en championnat, on s'aperçoit que 19 matchs se sont soldés par un écart de 7 points avec 7 victoires et 10 défaites. Aux statistiques Orchies est l'équipe la moins adroite avec 42,6 % de réussite aux tirs (48,8 % à 2 points et 29,9 % à 3 points) signe d'une équipe dans le doute, au mental fragile dont a hérité Dobbels. Par contre elle est bien présente aux rebonds, 3e de la poule derrière Poitiers et Souffelweyersheim. Le BCO est aussi l'équipe qui concède le moins de faute de Pro B. En moyenne les Nordistes inscrivent 73,4 points par match et en concèdent 79,1.

Les joueurs de Loire Atlantique s'attendent pourtant « à un match difficile face à la lanterne rouge de la division toujours en course dans la lutte farouche pour le maintien » comme l'affirme le coach nantais Collineau. Vendredi soir à 20h au complexe sportif Mangin-Beaulieu construit sur une des îles nantaises en bord de Loire avec une salle de 2500 places, un match dans les cordes du BCO dans sa conquête du maintien face à une équipe du ventre mou située à la 14e place. Il faudra voir aussi comment les locaux vont réagir suite à leur cuisante défaite dimanche à Fos-sur-Mer (96-65).

 

poitiers prolongation

L'exploit d'Orchies contre Poitiers

Toujours privé d'Evtimov (hématome au bras), Orchies pouvait compter sur le retour de Gaillou. Invaincu à domicile depuis 10 matchs, Poitiers venait d'aligner de plus quatre victoires consécutives et espérait bien prendre sa revanche du match aller perdu 71 à 69. Un bon départ du BCO avec du rythme oblige les locaux à prendre un temps-mort (4-12,5e). Des tirs manqués et quelques contres permettent aux Poitevins de se rapprocher (12-16, 10e). Orchies garde l'avantage et caracole en tête (21-26, 16e). Dobbels multiplie les changements et prend un temps mort quand les locaux égalisent (28-28, 18e). Verbeke en grande forme et Rowland emmènent les Nordistes avec une courte avance au vestiaire (30-33, 20e). Grâce à Ingram, Poitiers, revenu avec d'autres arguments, passe devant (39-38, 34e). Vexés, les gars de la Vienne insistent par Souchu (42-38) mais Gaillou égalise (42-42). Plusieurs changements de leader animent le match mais les locaux mènent au score (51-49,30e). Rowland et Petrovic n'abdiquent pas (59-58, 33e). Taccoen donne espoir (59-60, 36e). A deux minutes du terme, Orchies mène encore (62-64, 38e). A 15 secondes Ekperigin égalise (68-68). Dobbels prend un temps-mort. Balle perdue de Rowland, temps mort poitevin. Balle perdue de Greer, ultime tir de Taccoen manqué. C'est la prolongation. Les bras de Petrovic et Rowland ne tremblent pas aux lancers-francs (69-72), Stanley à l'intérieur et Rowland de loin 71-77. Nouvelle victoire en prolongation du BCO (79-81) comme face au Portel et à Souffelweyersheim et surtout un très bel exploit. Pour ceux qui aiment les chiffres, 3e victoire à l'extérieur (Boulogne, Lille, Poitiers) et 3e victoire avec 2 points d'écart (Poitiers, Souffelweyersheim, Poitiers).

Poitiers Basket 86 - BC Orchies : 12-16 / 30-33 / 51-49 / 68-68 / 79-81

BCO : Siegwarth 0, Rowland 21, Verbeke 10, Stanley 17, Petrovic 12, Taccoen 13, Gaillou 2, Salyers 6DSC01700

Didier Dobbels (entraîneur d'Orchies) : « Cela ne fait que dix jours que je suis avec ce groupe, période durant laquelle nous avons disputé trois matchs. J'ai d'abord essayé de travailler sur le mental des joueurs. Ce soir, nous n'avons pas encore été dans la maîtrise que je recherche. Il faut gommer la peur de gagner. Les garçons ont été très réceptifs et j'espère que ce succès va agir comme un déclic. Nous voulions faire douter cette équipe de Poitiers. Notre plan de jeu a bien fonctionné, notamment avec cette défense de zone que nous avons jouée d'entrée qui les a beaucoup perturbés. »

Prochain match à la Pubéco Pévèle Aréna samedi 15 mars 20h contre Lille

A lire dans l'Observateur du Douaisis du jeudi 6 mars (J-M Dupuis)

Publicité

Votre publicité ici !

  • 04 02 01 03

     

  • 05 07 08 06

     

  • idavo LOGO-KIA pubeco

     

bco orchies © 2018 • Mentions LégalesConnexion au manager
Créé & imaginé par l'Agence Web & Média Kiirana
En partenariat avec Wizospot.com, La régie publicitaire de l'agence Kiirana